Dans la série " chacun son combat",un petit article de presse et un petit lien vers un site trop interessant ,sur des gens qui visiblement,n’ont pas de réels problemes existentiels…..

Las de subir chaque matin la meme routine vestimentaire et de n’avoir le choix,pour couvrir lerus charmantes gambettes,qu’entre le pantalon,le pantalon, et les jours de fete,le short ou le berrmuda une poignée de mecs,revendiquent le droit de s’affranchir,de diversifier leur garde-froc et de porter des jupes.Et alors?

"Un male,un vrai,hardi et couillu,se doit d’etre fonctionnel,serré dans son slip et contraint de rejeter tout se qui se rapproche de pres ou de loin des attributs de gonzesses.tel est l’ideal viril du cowboy solitaire et la norme monolithique des societés industrialisées.La jupe c’est pour bobonne,les travelos et les tarlouzes,et si,dans notre extreme bonté,on octroie le kilt à l’ecossais et la robe longue au dalaï lama,c’est uniquement pour le folklore,cet exquis racisme exotique qui invite au depaysement et rappelle que,decidement,nous n’avons pas les memes valeurs.
Ces braves types ne rentrent dans aucune de ces categories et enfilent la jupe non pour jouer les grandes folles à la " Samantha" – la série débile de france2- encore moins pour rejoindre le club des "dress crosser "- les hommes fascinés par la feminité qui piquent toutes les fringues et le maquillage de leurs epouses.
Ils sont fiers d’etre des hommes,refusent de mettre des robes et des collants feminins,inadaptés à leur corpulence,et revent d’un monde où la jupe,comme le pantalon, serait asexuée.
En attenant le wonderburne…..
Les grands couturiers ( jean paul Gaultier, Agnes B,…)ont bien sur experimenté la jupe pour homme depuis fort longtemps,et celle-ci descend laborieusement des podiums: des createurs proposent jupes de saison et collants masculins – avec un systeme ingenieux permettant de liberer le penis pour uriner debout et suffisamment epais pour contenir les poils aux pattes – mais à des prix exhorbitants:30 euros minimum pour un collant,de 100 à 400 euros pour une jupe!
fort couteux de s’habiller comme on aime,surtout pour supporter les quolibets sexistes de ses congeneres – les railleries les plus machist’es emannant justement des femmes,autorisées à porter le pantalon depuis soixante ans seulement – qui continuent d’entretenir etd’imposer les vieux stereotypes de la masculinité.
comme si l’appartenance à un genre se limitait à un bout de tissu.Ces messieurs veulent disposer de leurs corps et se liberer des contraintes de l’illusion virile:un nouvel homme est en train de naitre.Et il avancera dans un frou-frou de jupon. "
Agathe André .Charlie Hebdo.


SITE DE L’ASSOCIATION HEJ
L’association HEJ,créée en 2007,a une trentaine d’adherents dans toute la France,fiers de porter des jupes pour mec.Et beaucoup plus de sympathisants,anonymes.